L’électricien camerounais Eneo se lance à la conquête du solaire, avec deux premières centrales de 20 MW

(Investir au Cameroun) – La société Eneo, contrôlée par le fonds d’investissement britannique Actis et concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt en vue du recrutement d’un partenaire devant développer deux centrales photovoltaïques dans la partie septentrionale du pays. Selon Eneo, le partenaire retenu dans le cadre de ce projet aura le statut de producteur indépendant d’électricité.

Ces infrastructures devant être opérationnelles au premier trimestre 2018, apprend-on, auront chacune une capacité de production de 10 MW, soit 20 MW au total. Elles seront installées dans les localités de Guider, dans la région du Nord, et de Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.
Le choix de ces deux localités tient de ce que les trois régions septentrionales (Adamaoua, Nord, Extrême-Nord) sont, selon les experts, les plus insolées du Cameroun. En effet, souligne une étude réalisée il y a quelques années par l’Arsel, le régulateur du secteur de l’électricité, le niveau moyen d’insolation dans cette partie du Cameroun est de 5,8 kWh/m2/jour, contre 4 kWh/m2/jour seulement dans la partie Sud.
En se lançant ainsi à la conquête de l’énergie solaire, la société Eneo donne par la même occasion un coup de fouet à la diversification du mix énergétique du Cameroun, largement dominé par l’hydroélectricité, avec 73,3% de la production nationale. Le thermique y représente un peu plus de 25%, contre à peine 1% pour le solaire, la biomasse et l’éolien réunis.
Brice R. Mbodiam

 

Your Turn To Talk

laisser votre reponse:

Your email address will not be published.