La Zambie investit 16 millions de dollars dans un projet de production d’huile de palme

Le gouvernement zambien a investi 16 millions de dollars en tant que financements en fonds propres à travers son groupe d’investissement, Industrial Development Corporation (IDC) dans une entreprise de production d’huile de palme gérée par la plus grande entreprise de transformation agroalimentaire du pays, Zampalm. Le gouvernement possède également un partenariat public-privé avec Zambeef Products Plc, dont la participation est de 90% dans le projet.

Jacob Mwanza, Président de la société, a annoncé qu’un autre montant de 2 millions de dollars sera investi dans le projet au cours des cinq prochaines années.

En vertu de l’accord, les fonds investis par le gouvernement aboutiront à la plantation de 900 hectares de palme supplémentaires et à l’expansion de la production avec un moulin à huile de palme auto-alimentation moderne de 10 tonnes par heure pour traiter les fruits de la plantation située dans le district septentrionale de Mpika.

« Dans l’avenir, l’objectif est de développer le plein potentiel de la plantation de 20.000 hectares, dont 2.911 hectares sont déjà plantés et d’élaborer un projet de production pour les agriculteurs locaux », a déclaré M. Mwanza dans un communiqué.

En vertu de l’accord, Zambeef conservera une participation de 10% dans le projet et continuera à le superviser et à le développer en vertu d’un contrat de gestion.

La société Zampalm s’est constituée en société commerciale en 2009 pour fournir une source d’huile de palme brute après l’acquisition d’une autre entreprise locale de traitement de l’huile comestible.

Selon le communiqué, on espère que la production et la transformation réduiront énormément la dépendance du pays des importations d’huile de palme brute et d’huile de palme comestible, lesquelles s’élèvent à 70 millions de dollars par an.

À l’heure actuelle, la Zambie consomme environ 120.000 tonnes d’huile de cuisson, mais ne produit que 30 à 50% de la demande totale, avec la moitié de la consommation d’huile du pays importée de l’Extrême-Orient, de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique du Sud.

Une fois exploitée pleinement, la plantation contribuera à remplacer 70.000 tonnes d’huile de cuisson importées dans le pays.

Source : Xinhua