Africa CEO Forum 2017 – Le Cameroun attire les investisseurs

La cinquième édition de l’Africa CEO Forum, dont CAC International était une fois de plus un sponsor officiel, vient de s’achever sur une note très positive. L’évènement, qui s’est déroulé les 20 et 21 mars dernier à Genève, a rassemblé un nombre impressionnant de leaders économiques et politiques venant des quatre coins du continent africain.

Une présence institutionnelle du Cameroun remarquable et remarquée

L’appel lancé en 2016 par Jérôme MINLEND, PDG de CAC International, pour une initiative collective a été entendu. En effet, le Cameroun s’est illustré par une forte représentation d’entreprises et de dirigeants camerounais, mais surtout des représentants de l’Etat.

Une session spéciale « Doing Business in Cameroon » a présenté les nombreux atouts du pays devant une salle remplie d’investisseurs privés très attentifs. Le panel était composé entre autres du Ministre de l’Industrie, des Mines et du Développement Technologique, Monsieur Ernest NGWABOUBOU, de Monsieur Collin MUKETE président de MTN Cameroon et de Jérôme MINLEND.

Des investisseurs intéressés qu’il faut rassurer

Lors de la session « Doing Business in Cameroon » mais aussi lors de rencontres privées avec les autorités camerounaises, les investisseurs institutionnels et privés ont fait preuve de beaucoup d’intérêt, notamment au sujet des grands projets en cours dans les secteurs de l’Energie et des Infrastructures. En effet, le Cameroun concentre à lui seul plus de la moitié des grands projets en Afrique Centrale.

Afin de transformer ce simple intérêt en investissements fermes et définitifs, les investisseurs expriment le besoin d’être rassurés sur le cadre réglementaire. La décision d’engager des fonds dans les secteurs-clé dépendra de la capacité des autorités camerounaises à répondre aux interrogations concernant la réglementation, déterminante pour la sécurisation les investissements.

Grâce aux efforts de communication du gouvernement accompagné par CAC International, les investisseurs présents au Forum se disent confiants sur le potentiel du Cameroun. La concrétisation des actions annoncées sera suivie de près par des investisseurs pressés de pouvoir prendre part aux projets déterminants pour le pays.

Infrastructures et énergie, indispensables pour une croissance économique soutenue

Avec la baisse du cours du pétrole, le Cameroun a intérêt à développer d’autres secteurs de l’économie. Pour cela, des ressources énergétiques suffisantes et un réseau de transport routier et ferroviaire plus important sont absolument nécessaires.

Les projets présentés lors de l’ACF sont en parfaite cohérence avec cette stratégie de développement. Il s’agit principalement de la deuxième phase de l’autoroute Yaoundé-Douala, l’autoroute Douala-Limbe, l’autoroute Edea-Kribi et la construction de la centrale hydroélectrique de Ndjock, pour un montant total de plus de 2 300 milliards de francs CFA, soit 3,5 milliards d’euros.

Les opportunités d’investissements rentables sont nombreuses au Cameroun. Charge aux autorités publiques de rassurer les investisseurs sur le cadre réglementaire afin de stimuler les Partenariats Public Privé pour financer les grands projets.

Côté investisseurs, le suivi local des investissements est indispensable à la réussite de tout projet. Les professionnels de CAC International mettent leur expertise à la disposition des acteurs privés souhaitant être accompagnés sur les aspects organisationnels, financiers, juridiques et fiscaux de leurs projets, au Cameroun et dans la sous-région.

Télécharger (PDF, 1.98MB)

Pièces jointes