Start-up africaine de la semaine : Darna, l’application mobile qui dégote les bons plans à N’Djamena

Naïr Abakar, 23 ans, un entrepreneur et développeur informatique met sur pied Darna, « Mon Pays » en arabe, une application mobile qui veut recenser tous les bons plans de la capitale tchadienne.

Lorsqu’il commence à développer son application mobile, Naïr Abakar, 23 ans, compte d’abord développer un répertoire mobile des bons plans de N’Djamena.On est alors en 2014.
Une chambre au Novotel du quartier Farcha non loin de l’aéroport ? Les coordonnées de Louanicom, une agence spécialisée en communication institutionnelle ? Le téléphone du Lycée français Montaigne ou de l’école supérieur commerciale HEC Tchad ? L’adresse de Pâtisserie Amandine,  le rendez-vous huppé de la capitale tchadienne pour les gâteaux et les glaces  ?

Deux ans plus tard, quelques 300 bons plans sont recensés, encore très artisanalement, sur Darna, l’application de Naïr Abakar. « Rien de similaire n’existe au Tchad, surtout qu’on peut téléphoner directement au bon plan directement dans l’application », défend ce jeune homme élancé, qui raconte tous les coups qu’il a tenté pour développer cette affaire et d’autres.
Culture de la pub et de la com’
« Personne n’a la culture de la pub au Tchad », dit celui qui est passé par l’École internationale des sciences du traitement de l’information (Eisti) de Cergy, en banlieue de Paris où il a été formé à la programmation et aux métiers de l’informatique, après un bac à l’école française de N’Djamena.

Par Benjamin Polle ( Jeune Afrique)